La Vitamine E (α-tocophérol)


Définition et Structure

La vitamine E est une vitamine liposoluble et également soluble dans les solvants organiques, et totalement insoluble dans l’eau. Dans les conditions normales de température cette vitamine à une couleur ambrée et un aspect huileux. La forme la plus active biologiquement est l’α-tocophérol, et la forme la plus abondante dans l’alimentation est l’γ-tocophérol. Ces molécules sont en grande quantité dans les huiles végétales. Son action sur l’organisme est souvent liée aux vitamines C et A, ainsi qu’au Sélénium. La formule chimique de l’α-tocophérol est C29H50O2. Cette molécule est résistance à la chaleur, à la lumière, aux acides, mais pas à l’oxydation et aux substances basiques.

La Vitamine E dans l'Organisme

Seul 30 à 70 % de la vitamine E alimentaire est retenue par notre organisme. A mesure que nous absorbons cette vitamine le taux d’absorption diminue. Les triglycérides favorisent l’absorption de vitamine E alors que l’acide gras insaturé la freine.

 

Le corps traite la vitamine E comme il le fait pour les graisses, la vitamine va donc recevoir les mêmes traitements. Tout d’abord, elle sera émulsifiée dans l’estomac et solubilisée dans l’intestin pour passer par la membrane des cellules intestinales. Elle va alors entrer en contact avec l’entérocyte (cellule intestinale). A l’intérieur de l’entérocyte, la vitamine est incorporée aux chylomicrons (des lipoprotéines) qui vont lui faciliter l’accès au sang. Les chylomicrons passent par le système lymphatique puis arrive dans la circulation sanguine. A partir de là, elle sera prise en charge par les lipoprotéines du plasma, puis diffusée.  Dans l’organisme se sont les tissus adipeux qui compte la plus grande concentration de vitamine E, viennent ensuite les surrénales, les testicules, l’hypophyse, les organes musculaires (muscle, cœur), le foie, et le sang.

 

Les utilisations de la vitamine E par le corps sont multiples. La principale fonction de la vitamine E est comme antioxydant pour neutraliser les radicaux libres. Elle va retarder le vieillissement en éliminant les radicaux libres. La vitamine va agir principalement dans les membranes biologiques telles que les mitochondries qui sont génératrice de radicaux libres. La vitamine E va alors créer un espace neutre grâce à sa faculté à rediriger les électrons libres. Sur cette action elle peut être en synergie avec la vitamine A, la vitamine C, et le sélénium. Outre cette importante fonction, elle a d’autre affectation :

  • Elle va stimuler la réponse immunitaire
  • Elle peut exercer une action anti-inflammatoire par une influence sur le système enzymatique
  • Elle intervient sur l’adhésion des globule blanc sur la surface des vaisseaux (autre mode de contrôle inflammatoire)
  • Elle peut inhiber l’adhésion des plaquette, et inhibe aussi la prolifération des cellules musculaire lisses.

Carences et Excès en Vitamine E

D’une manière générale, les carences en vitamine E sont extrêmement rares dans les pays développés. Cependant, les effets d’une carence en vitamine E vont se faire sentir surtout à long terme. Ce sont surtout des problèmes neurologiques qui vont se manifester dut à une mauvaise conduction nerveuse. A plus court terme un déficit en vitamine E est en règle générale lié à des maladies qui causent des troubles de l’absorption des matières grasses :

  • Polyneuropathie
  • Myopie
  • Trouble de la motricité oculaire
  • Atteinte rétinienne
  • Anémie hémolytique

La vitamine E n’est pas toxique même à dose élevées. Des études ont montrés que même des doses 130 fois supérieurs aux recommandations prisent pendant 1 an n’entraînaient aucune fatigue et aucun symptôme biologique.

 

Note : La pilule contraceptive peut inhiber l’absorption de la vitamine E, tout comme le cuivre et le fer.

Les Apports Recommandés en Vitamine E

Pour la Vitamine E, les apports recommandés sont de :

  • 4 à 12 mg pour un enfant
  • 15 mg pour un adolescent, un adulte et une femme enceinte
  • 19 mg pour une femme qui allaite

Pour avoir un effet antioxydant complet, il est recommandé de prendre entre 150 et 250 mg de vitamine E par jour de façon continue.

 

Après 70 ans, le système immunitaire des personnes âgées n’est parfois plus en état de combattre tous les problèmes car le vieillissement s’accompagne généralement d’une diminution des défenses immunitaires. Cette baisses est dut à un déficit en certain nutriment. Des études ont montré qu’un apport en supplément de 100 mg de vitamine E par jour peut répondre favorablement contre cette diminution des défenses immunitaire chez les personnes âgées.

 

De même, pour prévenir des règles douloureuses, il est possible de prendre 150 à 300 mg de vitamine E pendant 5 jours, en commençant 2 jours avant les règles. Cette prise permet de diminuer les douleurs liées aux règles douloureuses, que ce soit pour les règles elles même comme pour les migraines qui peuvent parfois survenir de ces règles douloureuse. La vitamine E pourrait également prévenir le syndrome de symptômes prémenstruels.

La Vitamine E dans l'Alimentation

En matière d’absorption, le corps humain absorbe mieux les molécules naturelles que synthétiques. La vitamine E se retrouve principalement dans les huiles et dans les noix, les graines, les céréales, et certains fruits.

Aliments Teneur (mg/100g) Aliments Teneur (mg/100g)
       
Huile de germe de blé 160 Huile de Maïs 25
Germes de blé 150 Margarine 25
Huile de palme rouge 105 Huile de foie de morue 22
Huile d'Argousier 100 Noisettes séchées 20
Huile d'Argan 90 Huile de Sésame 16
Céréales 77 Germes de Maïs/Orge 15
Huile de Noix 63 Huile d'Arachide 13
Huile de Tournesol 60 Cacahuétes 12
Amandes 55 Soja 11
Huile de Carthane 46 Huile d'Olive 10
Huile de Cottonseed 43 Huile de Hareng 9
Huile de Safflower 35 Pistaches 6.5
Huile de palme raffinée 33 Thon 6.3
Huile de Colza 30 Mûres 3.5
Pollen frais de Ciste 28 Pêches 1

Écrire commentaire

Commentaires: 0