La Vitamine B5 (Acide Pantothénique)


Définition et Structure

La vitamine B5 ou acide pantothénique est une vitamine soluble dans l’eau, l’alcool, et l’acétone. Elle est insoluble dans les solvants organiques. Sa formule chimique est C9H17NO5. Elle est un précurseur de la coenzyme A (CoA), indispensable aux protéines, glucides, et lipides. Elle est constituée de l’acide pantoïque et de la β-alanine. La vitamine B5 va agir sur le système nerveux d’où son surnom de « vitamine anti-stress ». L’acide pantothénique est sensible à la chaleur et à l’humidité. Les pH alcalins et acides ont aussi un impact sur cette molécule.

La Vitamine B5 dans l'Organisme

L’absorption de la vitamine B5 se fait principalement par l’alimentation sous forme de coenzyme A (CoA). La Coenzyme A est alors transformée en acide pantothénique et absorbée par les muqueuses intestinales. Elle va circuler dans le plasma sous sa forme libre, puis elle sera ensuite captée par les cellules qui assurent leur propre synthèse de CoA et d’ACP ces derniers ne pouvant pas franchir la membrane cellulaire. Après utilisation, elle est éliminée dans les urines.

 

La coenzyme A est un élément essentiel (dont fait partie la vitamine B5) de notre organisme sans lequel la vie serait impossible. La CoA est un élément indispensable à la combustion des graisses, des glucides, et des protéines. Ces substances sont dégradées lors d’une chaîne de réaction afin de produire de l’énergie. L’un des produits de cette dégradation est l’acétyl-CoA, qui se forme lors de la dégradation du glucose en acide pyruvique, ce dernier réagit avec la coenzyme A pour donner l’acétyl-CoA. Cette réaction à besoin de vitamine B1 et B3 pour fonctionner. L’acétyl-CoA peut aussi se former à partir des acides gras ou de certains acides aminés (issue des protéines) qui réagissent aussi eu CoA.

 

La digestion donne des acides gras de différentes tailles (chaines courtes ou chaines longues) à partir de la dégradation des triglycérides (graisses), puis les acides gras sont émulsifiés par les acides biliaires et passe à travers la paroi intestinale. Une fois passé, les acides gras à chaines courtes sont transformés en acides gras à chaîne longues. Le processus de transformation comporte une étape important qui consiste à la combinaison de la CoA et de l’acide acétique pour donner de l’acétyl-CoA. Cet acétyl-CoA est ensuite converti en malonyl-CoA (avec 1 carbone en plus) en présence de vitamine B8 (biotine). Le malonyl-CoA va ensuite réagir avec un acide gras (dont la chaîne comporte 1 carbone de plus) pour donner un autre acide gras (dont la chaîne comporte 2 carbones de plus). La synthèse des acides gras nécessite donc la présence d’acétyl-CoA, d’ACP, de vitamine B3, et de vitamine B8.

 

Les acides gras sont utilisés par l’organisme et brûlés grâce à l’action de la carnitine (acide aminé). La coenzyme A est aussi le point de départ de la synthèse du cholestérol. La vitamine B5 est donc à la base de nombreuses réactions :

  • La synthèse de la vitamine D2 et D3
  • La synthèse de la coenzyme Q10
  • La synthèse des anticorps
  • Elle a une action « anti-stress » en favorisant la synthèse des hormones stéroïdes permettant la réponse au stress
  • Elle favorise la fertilité grâce à son implication dans la synthèse des hormones stéroïdes permettant le fonctionnement sexuel
  • Elle joue un rôle dans le métabolisme de l’acétylcholine, un neurotransmetteur cérébral impliqué dans la mémorisation
  • Elle favorise l’élimination de l’alcool et de certaines toxines grâce à l’aldéhyde déshydrogénase
  • La vitamine B5 participe au développement du fœtus et aide au bon déroulement de la grossesse. De plus, il est un composant essentiel du lait maternel indispensable au nouveau-né.
  • L’acide pantothénique améliore la réponse aux chocs physiques ou émotionnels.

Carences et Excès en Vitamines B5

Une carence ou un déficit en vitamine B5 est normalement inexistante puisque cette vitamine est omniprésente dans l’alimentation. En effet, une alimentation moyenne apporte 5 à 20 mg d’acide pantothénique par jour, ce qui est suffisant pour l’organisme. Cependant, si une carence survient, elle provoquera :

  • Fatigue, insomnies
  • Nausées et vomissements
  • Des crampes dans les jambes
  • Une sensation de picotement et d’engourdissement dans les pieds et les mains (paresthésie)
  • Des troubles gastro-intestinaux
  • Des infections respiratoires et un déficit immunitaire
  • De l’hypoglycémie
  • Dépression
  • Défaut de cicatrisation

Les antibiotiques peuvent avoir un effet anti-vitamine B5 et entraîner un déficit. De même, le raffinage des céréales, la congélation, et la cuisson peuvent détruire une grande quantité de vitamine B5.

La vitamine B5 est totalement non toxique même à très haute dose. Des études ont montré que même avec des apports journaliers de 1 à 2 g de vitamine B5, aucun symptôme n’apparaissaient.

 

En ce qui concerne les excès, ils sont rares puisque la molécule n’est pas stocker. Il n’y a pas de toxicité reconnu pour la vitamine B5, toutefois, il est recommandé pour les femmes enceinte de ne pas dépasser une dose de 10 mg de vitamine B5 par jour à titre de prévention.  

Les Apports Recommandés en Vitamine B5

En raison d’une grande présence de la vitamine B5 dans l’alimentation, il est facile d’obtenir les apports journaliers recommandés. Pour cette vitamine, ces apports sont de :

  • 3 mg pour un enfant de 0 à 6 ans
  • 4 mg pour un enfant de 7 à 13 ans
  • 7 mg pour un adolescent ou pour un adulte
  • 10 mg pour une femme enceinte ou pour une femme allaitante

Note : L’absorption par l’intestin est réduite lorsque la vitamine B5 et la vitamine B8 sont prise simultanément.

La Vitamine B5 dans l'Alimentation

Le corps est incapable de stocker la vitamine B5, on la retrouve en grande concentration dans le foie (31 %), les reins (23%), le cœur (18%), le cerveau (15%), et les muscles (13%). Même si le corps humain peut synthétiser la vitamine B5, il n’en produit pas suffisamment pour être auto-suffisant. On retrouve cette vitamine dans les levures, la viande (foies en particulier), les champignons, et les céréales. La cuisson des viandes fait perdre 15 à 30 % de la vitamine B5 qu’elles contiennent, tous comme les fruits et légumes qui perdent 50% de leur teneur en vitamine B5 lors de leur mise en conserve ou en congélation.

Aliments Teneur (mg/100g) Aliments Teneur (mg/100g)
       

Champignons Shiitakes

24 Cacahuètes  
Levure de bière 12 Saumon cuit  
Céréales à déjeuner 10 Morue de l'Atlantique 2
Foie de veau 8 Epaule de veau 2
Foie de boeuf 7,5 Farine de soja 2
Foie de porc 7 Champignons 1,5
Rognons 4,9 Oeuf dur 1,4
Jaune d'oeuf 4,5 Poulet cuit 1
Abats de volailles 4 Noix 1
Son de riz/blé 3 Dinde 1

Écrire commentaire

Commentaires: 0