Le Fer

Définition

Le Fer est un élément chimique noté Fe et de numéro atomique 26. Il s’agit de l’élément métallique ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne mais également dans l’univers, Il compose les super-astres, les météores, les planètes. On le retrouve en grand quantité sur Terre soit sous forme pur ou sous forme d’alliage. Lorsqu’il est associé à d’autres éléments comme le carbone, il compose alors les aciers.

 

Le fer est utilisé dans l’industrie métallurgique comme base pour produire de l’acier. Il est également utilisé dans l’industrie du nucléaire pour créer du nickel 62, du nickel 56, et du zinc 60. Enfin, le fer a aussi des effets sur l’organisme et dans la médecine.

Le Fer dans l'Organisme

Le Fer fait partie des minéraux dit « oligo-élément » de notre organisme, il est utilisé en très petite quantité, mais est indispensable à corps. Lorsqu’il est libre, il est toxique et a besoin d’être lié pour pouvoir agir bénéfiquement dans le corps.  Lorsqu’il est ingéré par l’alimentation, le Fer va se retrouver dans l’intestin où il sera absorbé à des quantités différentes suivant la provenance. En effet, le Fer peut provenir de deux sources différentes :

  •   Fer héminique : Il est apporté par la consommation de viandes rouges, et entre dans l’organisme en se liant aux globules rouges et aux      muscles des viandes que l’on consomme.  Il est absorbé à 25% par l’organisme.
  • Fer non-héminique : Il est apporté par la consommation de végétaux riche en Fer. Il est absorbé à 10% par l’organisme. Si le fer non-    héminique est lié à la Vitamine C des fruits, son taux d’absorption par l’intestin est accru.

Le fer peut se fixer à 4 protéines pour agir dans l’ensemble de l’organisme :

·       L’Hémoglobine : La formation Fer + Hémoglobine donne ce qu’on appelle un globule rouge. La couleur rouge de ce globule est justement due à la présence de Fer. Ce globule rouge va parcourir tout le corps pour apporter l’oxygène nécessaire à tous les organes de l’organisme. La liaison Fer/Hémoglobine représente 70% du total du Fer présent dans le corps humain.

·       La Myoglobine : Une fois lié à la myoglobine, il va rester dans les muscles et participe activement à une répartition homogène de l’oxygène dans tous le muscle lorsque celui-ci fait un effort. La liaison Fer/Myoglobine représente 6% du total du Fer présent dans le corps.

·    La Transferrine : Il s’agit d’une protéine sérique synthétisé par le foie. Sa principale fonction est de transporter le fer vers la moelle osseuse où il pourra se lier à des globules rouges en formation. La Transferrine est très importante car, elle va réguler le taux de fer dans le sang.

 

·      La Ferritine : Tout comme la Transferrine, c’est une protéine qui est synthétisé par la foie. Elle va se lier au Fer en excès en vue de son stockage dans l’organisme. Par cette combinaison, le fer va être stocké à 1/3 dans le foie, 1/3 dans la moelle osseuse, et à 1/3 dans les muscles. En tout, c’est près de 5 g de fer qui peuvent être stoker dans tous le corps au maximum. 

 

Carence et Excès en Fer

L’homéostasie du fer, c’est-à-dire la régulation du fer dans l’organisme, est gérée par une hormone peptidique : l’Hepcidine. Cette hormone va contrôler l’absorption intestinale du fer, et surtout, elle va initier la fabrication de la ferritine par le foie pour le stockage du fer en excès dans le corps. Lorsque l’absorption de fer est trop élevée, la fabrication d’hepcidine augmente pour réguler à la baisse le taux de fer. A l’inverse, lorsque vous manquez de fer, le foie diminue la synthèse de l’hepcidine pour réguler à la hausse le taux de fer absorbé par l’intestin.

 

Un manque de fer se traduit bien souvent par de la fatigue, un teint pâle, et des infections à répétition. Cette carence en fer conduit à une anémie ferriprive (les globules rouges sont plus petit que la normal). Les femmes y sont exposées lors des règles et lorsqu’elles sont enceintes. Mais sont plus largement exposés les enfants en pleine croissance, les sportifs, les végétariens, les végétaliens, et les personnes souffrant d’insuffisances rénales.

 

A l’inverse, une accumulation de Fer dans l’organisme peut entraîner la mort cellulaire. L’excès de Fer pourrait donc être la cause de la dégénérescence des neurones chez des sujets atteint de la maladie de Parkinson. De même qu’un excès de fer à des risques d’entraîner des douleurs articulaires, le diabète, des trouble cardiaque, une cirrhose voir un cancer du foie (cas graves). A noter que les personnes qui consomment trop d’alcool souffrent en générale d’un excès de fer.

 

 

Une supplémentation de fer durant la grossesse (30 mg/jour) peut aider à combler les besoins accrus de la femme enceinte. En effet durant cette période de sa vie une femme à des besoins en fer plus important qu’elle ne trouvera pas toujours dans son alimentation, même équilibrée.

Chaque jour, on apporte entre 15 et 20 mg de fer à notre corps, et on estime les besoins en fer de l’organisme à 10 mg pour un enfant. Une fois à l'adolescence, l'arrivée de la puberté va faire augmenter cet apport à 12 mg pour les garçon et 14 mg pour les filles. Une fois à l'âge adulte, l'apport de fer pour les hommes chutera à 8 mg, tandis ce l'apport pour une femme montera à 18 mg. La différence d'apport entre les deux s'explique par le fait que le cycle menstruel de la femme évacue une quantité de sang qu'il faut remplacer. Par la suite si une femme est dans une période de grossesse, ses besoins passeront à 30 mg (et jusqu'à 500 mg), quant à la femme allaitante elle à besoin de 10 mg (jusqu'à 1000 mg de plus).

 

Il est important de savoir que chaque jour le corps rejette 14 mg de fer. De plus, la consommation d’une grande quantité de thé ou de café va diminuer l’absorption du fer par l’organisme.

Le Cas de l'Hémochromatose

On estime qu’une personne sur 200 - 300 aurait un gène de synthèse de l’hepcidine défaillant ou absent. Cette conséquence génétique est à l’origine d’une élévation anormale de la quantité de fer dans l’organisme. Cette élévation du taux de fer cause des douleurs articulaires, de la fatigue, un teint pâle, de l’arythmie, et des troubles sexuels. La plupart du temps, les personnes affectées par l’hémochromatose ont recourt à des saignées pour forcer l’organisme à recréer des globules rouges, et ainsi puiser dans ses réserves de fer. 

Le Fer dans l'Alimentation

Voici un exemple d’aliments riches en Fer, avec en Rouge les aliments riches en fer héminique, et en Vert les aliments riches en fer non-héminique.

Aliments

Teneur (mg/100g)

Aliments

Teneur (mg/100g)

 

 

 

 

Algue laitue de mer

200

Foie de lapin

7,9

Spiruline de Varech

80 à 180

Foie d’Agneau

7,5

Chlorelle

40 à 70

Haricot blanc sec

7.5

Basilic Séché

42

Pois chiche

7,2

Ortie

41

Rognon de bœuf

7

Boudin noir cuit

22

Jaune d’œuf

6

Foie de porc

15

Noix de Cajou

5

Palourde

15

Amande

4,5

Gingembre

14

Pruneau

3,4

Céréales

13

Sardine à l’huile

3.3

Cacao

10 à 12

Raisin sec

3,3

Persil

10

Epinard

2,7

Lentille Sèche

9

Œuf entier

2,3

Haricots de Soja cuits

9

Aloe Vera

0.08

Écrire commentaire

Commentaires: 0